Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2009 3 18 /11 /novembre /2009 21:59


 

llons nous mourir dans d'atroces souffrances en 2012?
Question qui est sur les lèvres- à mon grand désespoir- de tous mes chers élèves. Oracles de Delphes ou de la Sybille, calendrier maya, prophéties bibliques... les querelles religieuses s'effacent pour un avis unanime: la fin du monde est (encore) proche! Dans un premier temps, rappelons qu'aucun texte biblique ne contient l'éventuelle date de cette fameuse fin du monde: « Vous ne connaissez ni le jour ni l'heure! » Le suspens est maintenu et ce n'est pas le genre de Dieu de revenir sur ses paroles...
 C'est en revanche l'occasion  pour nous de redécouvrir (parce que bien entendu tout le monde l'a déjà lu) ce livre méconnu qu'est l'Apocalypse. On l'évite, on le subit parfois aux grandes fêtes telle que l'Assomption, on le médite rarement lors de nos oraisons... à tort sans doute puisqu'il fait partie du canon biblique et cela pour de bonnes raisons.

Le mot « apocalypse » est un mot grec qui signifie « révélation « , « dévoilement » ou encore « manifestation ». C'est l'apôtre St Jean qui en est l'auteur mais tout comme l'Evangile, il s'agit en réalité de l' « Apocalypse de Jésus-Christ selon St Jean » ( voir Apocalypse 1, 1). Nous n'entrerons pas dans les questions d'auteurs réels, de datations... laissons-les aux exégètes! Rappelons cependant que le genre apocalyptique est un genre littéraire répandu entre le deuxième siècle avant notre ère et le deuxième après Jésus-Christ. On trouve des récits apocalyptiques chez Daniel, Baruch, Esdras mais aussi dans les synoptiques. Citons aussi le très célèbre écrit apocryphe: le livre d'Hénoch. Comme tout genre littéraire, il possède ses codes, ses images et ses symboles. L'Apocalypse est moins un récit descriptif qu'un récit symbolique. Enfin, pour bien comprendre ce texte, il faut le situer dans sa date de rédaction, la fin du premier siècle, c'est-à-dire lors d'une période de crise, d'inquiétude et d'incertitude pour les premières communautés chrétiennes. Pour la petite information, jamais un chrétien du premier siècle n'aurait fixé à une date aussi lointaine que 2012 le jugement dernier car les communautés attendaient fébrilement la parousie, c'est-à-dire le retour du Christ. Ils ont même été très étonnés que cela n'arrive pas dans les quelques années qui ont suivies son Ascension. L'Apocalypse est un évènement attendu et espéré: "youpi! le mal sera vaincu et nous verrons Dieu!"

Après un titre et une adresse, on trouve une série de 7 lettres aux 7 églises... Laissons de côté ces premiers chapitres et intéressons-nous au chapitre 4, là où commence à proprement parler le récit apocalyptique. Deux formules types de ce genre littéraire renforcent cette idée: «  et je vis »- « j'entendis ». Verbes de sensation qui renvoient directement à l'expérience du « voyant ». Pour lire et méditer avec plus d'efficacité ce chapitre, on pourra prendre en parallèle le chapitre 1 du livre d'Ezechiel et le chapitre 6 du livre d'Isaïe dont est fortement inspiré ce passage.

Au verset 1, une porte s'ouvre dans le ciel. Les deux mondes terrestre et céleste sont habituellement séparés. Du reste, lorsque l'on assiste à une théophanie dans les évangiles- lors du baptême de Jésus ou lors de la Transfiguration par exemple- les cieux s'ouvrent, se déchirent et on entend alors la voix du Père... St Jean est emporté vers les cieux, ce qu'il va décrire se situe donc à un autre niveau. St Jean entre dans une sorte d'extase- «  et je fus ravi en esprit. »
Il aperçoit la cour céleste autour d'un trône sur lequel siège Dieu qu'il ne nomme jamais directement et qu'il ne décrit pas si ce n'est par des métaphores lumineuses. L'art ou l'iconographie représentera souvent le Christ en gloire entouré de sa mandorle ( auréole en forme d'amande). En fait, il s'agit plutôt ici de Dieu-créateur puisque la figure de l'Agneau Rédempteur apparaîtra au chapitre suivant.

Autour du trône, les 24 vieillards de l'Apocalypse. Qui sont-ils? Trois éléments nous aident: ils sont assis sur un trône, ils ont des vêtements blancs et des couronnes qu'ils déposeront au pied du trône quelques versets plus loin. La couronne est un signe royal mais aussi le symbole de la récompense accordée à l'homme juste. Le vêtement blanc est celui des élus, de l'homme qui est auprès de Dieu, de l'homme sauvé et qui à ce titre peut siéger sur un trône. Image du peuple fidèle? Peut-être, le nombre a beaucoup intrigué les commentateurs. S'agit-il des 12 apôtres associés au 12 tribus d'Israël, de prophètes, des 24 auteurs de l'Ancien Testament? Est-ce une référence aux 24 ordres sacerdotaux décrits dans le premier livre des Chroniques. Je pencherai plutôt pour cette dernière option car le terme grec utilisé est celui d' « anciens » (et non de vieillards) ou de « presbytres » c'est-à-dire de prêtres. D'autant plus que la scène décrite est une scène plus liturgique que prophétique. Il s'agit de la vision du culte céleste autour du Dieu tout puissant qui a créé le monde. Les vieillards rendent le culte que le monde devrait rendre à Dieu et ils veillent  sur le monde.

Vient ensuite, la description des 4 vivants largement inspirée d'Ezechiel 1,5: « Au centre, je distinguais quelque chose qui ressemblait à 4 animaux dont voici l'aspect: ils avaient une forme humaine. Ils avaient chacun quatre faces et chacun quatre ailes (…) Quant à la forme de leurs faces, ils avaient une face d'homme; et tous les quatre avaient une face de lion (…) et tous les quatre avaient une face de taureau (…) et tous les quatre avaient une face d'aigle... ». Ici, quatre personnes ayant chacune une forme particulière... Le chiffre 4 est un chiffre cosmique qui nous renvoie aux 4 vents, aux 4 points cardinaux ou encore aux 4 éléments. C'est la stabilité, l'espace... Certains ont pu y voir les 4 constellations qui soutiennent la voûte céleste: le taureau, le lion, le scorpion (en sachant que dans l'Antiquité, le scorpion était un homme)... Une incertitude demeure quant à l'aigle qui renverrait à la constellation du Verseau... L'aigle existe et se situe à côté du Verseau mais ce n'est pas une constellation zodiacale. Les ailes: 4 chez Ezechiel, 6 chez les anges d'Isaïe au chapitre 6 qui président au gouvernement du monde physique.
La tradition chrétienne a depuis Saint Irénée vue dans les 4 vivants ( le tétramorphe) une représentation des 4 évangélistes Notre auteur veut par là "démonter" les hérésies telles que le marcionisme ou l'ébionisme qui refusent un ou plusieurs des 4 évangiles. Voilà ce que dit saint Irénée dans son Contre les Hérésies ( III, 11.8): «  Car les chérubins ont une quadruple figure, et leurs figures sont les images de l'activité du Fils de Dieu. ». Le lion, c'est la puissance, la prééminence et la royauté du Fils de Dieu. Le taureau, c'est le sacrificateur et le prêtre. L'homme rappelle l'incarnation et la venue humaine du Verbe. Enfin, l'aigle c'est l'Esprit Saint volant sur l'Eglise. Il poursuit: « les évangiles seront donc eux aussi en accord avec ses vivants sur lesquels siège le Christ Jésus. » Il rapproche alors les 4 vivants des 4 évangiles: Jean est le lion car dès son Prologue, il parle de la génération prééminente, puissante et glorieuse du Verbe et le Verbe était Dieu; Luc est le taureau car il débute par le sacrifice de Zacharie, le prêtre, c'est le caractère sacerdotal; Matthieu place Jésus dans sa génération humaine, c'est l'homme de l'humilité et de la douceur et enfin Marc commence par l'Esprit prophétique sur les hommes.

Notons que la Tradition inversera les symboles de Marc et de Jean... Jean sera l'aigle, celui qui regarde le soleil en face et Marc le lion à cause de Jean Baptiste. Il termine ainsi: « Les mêmes traits se retrouvent aussi dans le Verbe de Dieu lui-même: aux patriarches qui existèrent avant Moïse, il parlait selon sa divinité et sa gloire; aux hommes qui vécurent sous la Loi, il assignait la fonction sacerdotale et ministérielle; ensuite pour nous, il se fit homme, enfin il envoya le don de l'Esprit céleste. »

Ces 4 vivants possèdent une multitude de yeux qui montrent leur sagesse et leur science universelle. Ce qui soutient désormais le monde et qui l'éclaire, c'est la Bonne Nouvelle contenue dans les 4 évangiles!

Le chapitre se termine par un chant liturgique bien connu: « le sanctus » ou plus exactement le trisagion: « le trois fois saint! ».... La liturgie céleste renvoie à la liturgie terrestre et vice-versa. Cela signifie que notre liturgie est une sorte d'avant-goût du Royaume. Nous louons et adorons Dieu sur cette terre comme le font les saints dans le Ciel! La liturgie terrestre c'est une participation à la liturgie céleste. Versets bibliques qui rappellent en passant qu'il n'est pas très intelligent de modifier au grè de nos humeurs la liturgie de l'Eglise...  On pourra avec profit -pour l'occasion- méditer les textes liturgiques de la messe en particulier les prières eucharistiques. Les vieillards rendent grâce ( eucharistein en grec) à Dieu pour les merveilles qu'Il a créées:

« Tu es digne, notre Seigneur et notre Dieu, de recevoir la gloire, et l'honneur et la puissance, parce que c'est toi qui as créé toutes choses, et c'est par ta volonté qu'elles ont existé et ont été créées. »

Très belle doxologie pour terminer ce chapitre: honneur, puissance et gloire!

Pour une catéchèse plus efficace on pourra s'appuyer sur une réprésentation iconographique du tétramorphe, l'étude d'un tympan roman ou encore pour les alsaciens, un petit tour au pied du piler du jugement dernier de la cathédrale!
                                                                                                                                                                                                                                                                                                           

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacquotte - dans Catéchisme
commenter cet article

commentaires

pierrot 24/11/2009 16:48


Je veux bien te mettre en lien mais c'est pas dit que mon lectorat suive !


Dr Orlof 22/11/2009 21:46


YOOOO ! Jacquotte a commencé son blog ! Merci de m'avoir prévenu...


Jacquotte 23/11/2009 20:31


Est-ce que tu m'a mise en lien?Là est la vraie question?
Cela dit, je voulais rester discrète...


Boulet 22/11/2009 19:59


Tout ca ne nous dit pas si les effets speciaux du film sont cools.


pierrot 21/11/2009 17:59


J'ai pas tout lu mais lol.