Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2009 4 10 /12 /décembre /2009 18:33

H.pngier, mercredi 9 décembre, le saint père nous a proposé comme toutes les semaines une courte catéchèse sur un moine bénédictin du XII ème siècle peu connu: Rupert de Deutz.

L'étude des oeuvres de ce moine nous permet de nous rappeler la chance que nous avons catholiques de pouvoir dans les difficultés et les incertitudes avoir une référence stable: le ministère pétrinien instauré depuis les origines de l'Eglise.
Le magistère en effet reste une référence (compétente) en matière de "vérité" dans la mesure où la Parole de Dieu nous est donnée dans et par l'Eglise. Il est vrai que pape et magistère sont souvent perçus comme des autorités lointaines, dictant des vérités toutes faites qui nous paraissent parfois décalées... Dans l'imaginaire collectif on se figure même que pape et cardinaux complotent contre le reste de l'humanité pendant toute la journée! 
Soyons un peu réalistes et optons pour la voie de la simplicité: le pape est avant tout un guide. On sait par ailleurs que l'interprétation des Ecritures lorsqu'elle est détachée d'une communauté de foi peut conduire à des abbérations, des mensonges... Il est important de se nourrir seul mais aussi en communauté de la Parole de Dieu, de se laisser enseigner par la Tradition. L'Eglise nous fournit des clés pour une lecture plus authentique.

L'autre axe de cette catéchèse est centré sur le mystère de l'Incarnation. Le pape rappelle le lien qui existe entre "le Corps du Verbe incarné et Celui qui est présent dans les Espèces eucharistiques". Le temps de l'Avent et la fête de la Nativité nous invitent à nous rappeler que Dieu par amour a accepté de se faire tout petit pour nous. La pauvreté de Noël n'est pas une pauvreté matérielle mais bien celle d'un Dieu infini qui se fait volontairement homme pour nous sauver! Or, Dieu accepte de se faire encore plus pauvre en étant présent dans les Espèces eucharistiques... Quelle pauvreté! Quel signe extraodinaire d'amour de se faire si petit que l'on puisse à tout moment venir l'adorer au Tabernacle, si petit que l'on puisse communier!
Autre point qui me semble capital sont les raisons de l'Incarnation... Qu'est-ce qui a poussé Dieu à s'incarner? On a très souvent mis en avant une unique raison: pour nous sauver puisque nous avons péché... Rupert rappelle à la suite d'autres pères et théologiens que l'Incarnation est prévue de toute éternité c'est-à-dire que le péché de l'homme, le mauvais usage de sa liberté, ne peut être la seule raison de la venue du Christ: "Rupert soutint aussi que l’Incarnation était prévue de toute éternité, afin que la création puisse rendre louange à Dieu et l’aimer comme une unique famille réunie autour du Christ"
Relisons le Catéchisme: " Pourquoi le Fils de Dieu s’est fait homme ? Le Fils de Dieu s’est incarné dans le sein de la Vierge Marie par l’opération du Saint-Esprit, pour nous les hommes et pour notre salut, c’est-à-dire pour nous réconcilier, nous pécheurs, avec Dieu, pour nous faire connaître son amour infini, pour être notre modèle de sainteté et pour nous rendre « participants de la nature divine » (2 P 1,4). "
Dieu se fait homme pour  nous sauver bien entendu mais aussi par amour et pour nous faire participer à sa vie divine. L'homme placé dans la création est appelé à grandir, à découvrir l'amour de Dieu et à progresser en humanité.

SaintThomasdAquin.png

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacquotte - dans Lectures
commenter cet article

commentaires