Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 20:24

H.pngier, dimanche laetere, dimanche de la joie. Les prêtres avaient revêtu comme pour le troisième dimanche de l'Avent, les ornements roses  (petit répit dans le violet de la pénitence). Aujourd'hui encore, les textes nous invitent à la joie: " Parole du Seigneur. Oui, je vais créer un ciel nouveau et une terre nouvelle, on ne se rappellera plus le passé, il ne reviendra plus à l'esprit. Exultez sans fin, réjouissez-vous de ce que je vais créer." (Isaïe 65, 17)
Quittons donc nos "faces de carême" comme dit l'expression car les saints tristes sont de tristes saints et sachons nous réjouir.

Premier objet de réjouissance, c'est bien entendu comme nous le suggérait l'Evangile de l'enfant prodigue, l'infinie misérircorde de Dieu sans laquelle nous sommes bien peu de choses.

Mais ce n'est pourtant pas de ce sujet que je voudrais traiter aujourd'hui mais de celui de l'émerveillement ou de celui de la louange.
Un prêtre me faisait remarquer que nous savons remercier, demander, demander pardon mais que nous avions beaucoup de mal à louer le Seigneur. Or, je ne sais pas si vous le savez, cela reste un de nos buts si je puis dire. Nous sommes faits pour louer Dieu. En théologie morale on pourrait rapprocher cela de la vertu de religion qui est constituée de trois grands axes, célébrer le Nom de Dieu, célébrer (ou louer si vous préférez) la sainteté de Dieu et enfin chanter la Gloire de Dieu. C'est pour cette raison que le chant du Gloria est une prière magnifique à utiliser dans la louange.

Dieu lorsqu'il se manifeste à nous demande une réponse de tout notre être et pas seulement un acquissement intellectuel ou formel. Ce "oui" à Dieu doit entraîner tout notre être vers la louange de sa gloire. La louange est liée à l'adoration de Dieu au sens large ( pas seulement l'adoration eucharistique) qui est le premier des commandements. Pourquoi parle t'on de "vertu de religion". La religion est ce qui nous "relie" à Dieu étymologiquement mais surtout concrètement ce qui nous relie à Dieu par la vie de la grâce. La religion décrit nos rapports avec Dieu et en particulier pour nous chrétiens le dialogue d'amour qui s'instaure avec Dieu fondé sur les vertus théologales. Cela se traduit donc pour l'homme incarné dans le culte, c'est-à-dire la liturgie. La liturgie est l'expression de notre relation filiale à Dieu s'exprimant dans le culte de sa Gloire. Or la liturgie en tant qu'acte humain est acte moral d'où le lien avec la "vertu". On peut même dire que toutes les vertus morales doivent s'ordonner autour de la vertu de religion, c'est la "ronde des vertus".  Pour faire très court, je vous renvoie à Saint Thomas d'Aquin dans la Somme théologique: " Toute oeuvre vertueuse relève en ce sens de la vertu de religion et du culte de latrie, en tant qu'elle se trouve ordonnée à la vénération de Dieu … Une telle ordination au service de Dieu des actes de chaque vertu est un acte propre d'adoration"  C'est-à-dire que tout notre agir et pas seulement notre culte à Dieu devrait être ordonné à la Gloire de Dieu. C'est pourquoi, on trouve cette "demande" dans la liturgie: " Pour la Gloire de Dieu et la salut du monde".
Notre perfectionnement moral, n'est pas un perfectionnement égoïste et narcissique... Il doit avoir pour finalité la louange de Dieu, la glorification de son Nom très Saint.  Nos actes vertueux, moralement bons sont là pour célébrer le Christ, rendre gloire à Dieu... Concrètement à nos actes, on devrait voir que nous sommes chrétiens! «  Mais vous, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis pour annoncer les louanges de celui qui vous appelés des ténèbres à son admirable lumière. »(1Pi 2, 9).  Tous nos actes devraient être inspirés de cette phrase.

 


L'admiration l'émerveillement ou encore l'extase est le propre de la créature qui justement demeure modeste face à ce que nous admirons et qui ne dépend pas de nous, ne vient pas de nous. Nous pouvons louer Dieu pour la merveille que nous sommes, pour le monde qu'Il a créé, pour ce qu'Il est Lui, pour son Amour pour nous...  L'admiration transforme l'individu qui l'éprouve. Elle ouvre quelque part son espace en de nouveaux horizons. Ce n'est pas pour rien que les vrais grands scientifiques ou philosophes sont des personnes qui avant tout s'émerveillent.
La louange aussi nous aide à sortir de la spirale du mal, de la culpabilité et de la honte et nous permet d'entrer dans une relation plus juste avec Dieu. La louange ne nous fait pas oublier le mal qui existe ou le mal que nous avons fait mais nous aide à ne pas nous enfermer dans une culpabilité mortifère. Par la louange, nous nous situons plus facilement comme fils devant le Père. Un Père qui pardonne et un Père qui peut seul anéantir le mal ( ce que nous ne pouvons faire par nos simples forces).  La louange nous fait entrer dans une relation d'amour plus véridique dans la mesure même où elle comporte forcément une part de désintéressement or l'amour-agapé se définit justement comme un amour désintéressé.
La pratique de la louange n'est pas quelque chose d'innée, elle peut paraître ardue mais n'hésitons pas cependant à nous lancer dans l'exercice!

SaintPierre.png

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacquotte - dans Ethique
commenter cet article

commentaires