Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2015 4 22 /01 /janvier /2015 16:36

A.pngprès quelques mois de repos, il est temps pour nous de reprendre pour nous la lecture de notre encyclique, Evangelium vitae. Nous commençons donc le deuxième chapitre intitulé :

« JE SUIS VENU POUR QU’ILS AIENT LA VIE- Le message chrétien sur la vie. » (n°29 à 51).

 

Ce chapitre explicite l’expression « Evangile de la vie. » Image qui comptera beaucoup pour Jean Paul II au cours de son pontificat. Encore une fois, il s’appuie sur l’Ecriture et nous livre toute une catéchèse sur la vie, la vie comprise comme un don de Dieu. Les textes bibliques sont issus du Nouveau Testament et de l’Ancien Testament (en particulier le livre de l’Exode) mais ils s’attardent surtout sur la personne du Christ qui apporte la vie éternelle. C’est une invitation à porter notre regard sur le Christ et en particulier sur le don qu’Il fait de sa vie : il s’agit de contempler l’ « arbre de la croix. », arbre de la vie.

Jésus est le « Verbe de Vie », Il est Celui par qui nous parvenons à la vie nouvelle et qui nous explicite pleinement le sens de la vie.  Cette méditation sur le Christ permettra au pape de rappeler la responsabilité de tout homme à l’égard de la vie.

 

Mais revenons d’abord sur cette idée de «culture de vie » qui traverse toute l’encyclique. Cette idée est rappelée avec force dans l’encyclique. Elle nous rappelle que nous croyons en un Dieu qui est Amour, Vie, Joie. Et cela du Dieu créateur au mystère de l’Incarnation (un enfant nous est né) jusqu’au don de la vie du Christ sur la Croix qui nous ouvre à la résurrection et à la vie nouvelle et éternelle. Notre foi ne peut faire l’impasse sur ce grand mystère et cette notion de vie. Jean Paul II rappelle ainsi que « L’Evangile de la vie est  un grand don de Dieu et en même temps un devoir qui engage l’homme » (n°52).

 

Cet Evangile de la vie pousse le saint père à réfléchir sur le mystère de l’homme, de l’enfance, de la famille, de l’Incarnation et de la rédemption mais aussi ceux de la paternité et de la maternité. Thèmes chers à JP II qui ne sont pas seulement présents dans cette encyclique.

Il s’agit bel et bien de célébrer le mystère de la vie.  Cette encyclique est une hymne à la vie. Cela implique cependant lucidité, discernement. Pourquoi ? parce que la violence, la mort, les menaces contre la vie, la souffrance font partie aussi de cette vie… De quoi parlons-nous ? qu’est-ce qu’une vie bonne ? une vie heureuse ? est-ce une vie sans souffrance ? est-ce que nous servons la vie et la célébrons quand nous préférons supprimer la vie pour supprimer la souffrance ?

Cela nous conduit à réfléchir sur la vie humaine : à la fois grande, digne, pleine de valeur et à la fois finie, précaire… grand paradoxe. Dans l’encyclique, le pape prend deux exemples en particulier où la vie dans sa fragilité est menacée : l’avortement et l’euthanasie mais il aurait pu prendre d’autres exemples. Il ne faut pas voir et lire cette encyclique comme le seul rappel d’interdits moraux. Le but est bien de mettre en lumière la grandeur de la vie humaine. Vie humaine combien belle et digne parce que c’est Dieu qui la donne et que de plus Dieu, le Verbe est venu l’assumer pleinement. Vie humaine appelée par la suite à partager la vie divine, appelée à la vie éternelle. Cet évangile de la vie est donc étroitement lié aux vertus théologales en particulier celle de l’espérance.

Cette notion de « vie » est très large et complexe (comme souvent pour ces grandes notions fondamentales). Elle s’oppose fondamentalement à la mort et cette distinction nous place spirituellement et moralement dans une situation de discernement.  Nous avons à choisir entre la vie et la mort. C’est ce qu’on appelle en spiritualité le thème des deux voies (voir aussi Didaché, le Pasteur d’Hermas…)

Le pape l’aborde bien entendu dans une perspective chrétienne, sous le regard de la révélation. Xavier Lacroix dans son introduction à EV relève que la phrase clé pourrait être cette citation d’Irénée de Lyon : «  La gloire de Dieu, c’est l’homme vivant. » : la vie vient de Dieu, c’est un don, un bien pour l’homme mais c’est aussi la finalité, la vocation de l’homme. Au baptême nous plongeons dans la mort avec le Christ pour renaître d’en haut. Nous sommes alors des hommes debout, vivants ! (n°34, 37). Le Christ nous libère de la mort et du péché. Il nous ouvre à la vie.

Jean Paul II parle aussi de la vie en termes de « sacré ». Cela nous renvoie à la responsabilité de l’homme face à la vie et aussi au caractère unique de cette vie : vie humaine mais aussi vie du monde.  Cela conduit bien entendu au respect de la vie. C’est dans ce contexte, au chapitre III, que le pape parlera des interdits d’avortement, de suicide et d’euthanasie. Ce respect de la vie conduit bien entendu à une réflexion sur la souffrance, la dignité de la personne humaine, sur la compassion et la miséricorde ainsi qu’à un questionnement sur la loi (en particulier loi civile/loi morale).  JP II relève ainsi toutes les atteintes à la vie en nous rappelant combien elle est précieuse et combien l’homme peut y porter atteinte. C’est le drame de la vie humaine, le drame du péché. Nous sommes plongés dans la violence. Ainsi si nous sommes conscients de la valeur de la vie, nous devons pourtant être très vigilants à l’égard de la vie, il nous non seulement la respecter mais aussi l’accueillir, la développer… Accueillir cela signifie aussi l’accepter avec toutes ses failles, ses limites.  

 

L’Evangile de la vie est lié à la civilisation de l’Amour.  Là encore notion complexe. De quel amour parlons-nous ? Il s’agit d’amour authentique et vrai (et pas seulement sincère ou renvoyant au sentiment amoureux). Peut-on accepter l’avortement et l’euthanasie comme des « gestes d’amour et de compassion » envers les personnes qui souffrent, les personnes handicapées ? Là encore un discernement est nécessaire. Débat, réflexion fondamentaux car ce sont en général la vie des plus faibles, des « sans voix » et des innocents qui sont en jeu. 

SaintPierre.png

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacquotte - dans Ethique
commenter cet article

commentaires