Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 22:07

A.pngvant toutes choses, une petite explication pour ce long silence... Déplacements, retraite de première communion, grand rassemblement diocésain, conseils de classes et autres multiples activités m'ont malheureusement empêchée d'ouvrir mon blog depuis le mercredi des cendres! Le Carême n'en sera que plus court... merci Jacquotte?

Pour commencer notre petite méditation pour le Carême, je vous propose de vous replonger dans le très beau texte de St Matthieu, le sermon sur la Montagne  que vous pouvez  trouver aux chapitres 5, 6 et 7. Lisez peut-être d'une seule traite ces trois chapitres (avec les notes de votre Bible) pour en saisir l'unité, la cohérence et la profondeur.
Quelle richesse en trois chapitres: le texte des béatitudes, la prière du Notre-Père, une explication sur la Loi, des développements sur la prière, le jeûne et l'aumône. Que de pistes pour nous guider pendant notre montée vers Pâques.

Ce texte justement débute par une "ascension"... Il n'est pas rare dans la Bible de "monter" pour se rapprocher de Dieu. La montagne reste le lieu de la présence de Dieu. Moïse reçoit les 10 commandements sur le Sinaï, le Temple est construit sur une Montagne. Pensons aussi au Mont Carmel... Voilà donc une voie de prédilection pour approfondir le mystère pascal.
Jésus nous précède, il nous entraîne vers Dieu. L'ascension n'est pas facile, les foules ont du mal à suivre. Comment atteindre Dieu? Jésus prend le temps de s'arrêter. Il s'assoit, tel le maître qui enseigne. Son discours ne sera pas seulement réserver à une élite, ses disciples assis à proximité, mais bien pour toute la foule qui l'entoure: nous!
Pendant de nombreux siècles en effet le texte des béatitudes qui va suivre a été considéré comme un idéal bien trop difficile à atteindre, réservé par conséquent aux seuls moines. La douceur, l'humilité, la pauvreté semblent être des vertus inacessibles pour les hommes du monde que nous sommes et  pourtant, elles nous concernent tous.
Elles sont le chemin, l'échelle qui mènent à Dieu.
Saint Augustin écrira que le Sermon sur la Montagne est une véritable "charte" de la vie chrétienne, " une règle parfaite de la vie chrétienne ", comparable à un homme qui a bâtit sa maison sur le roc. Tous les préceptes de la perfection propres à diriger notre conduite se trouvent dans ce passage. Le Sermon sur la Montagne éclaire toute la morale chrétienne.
C'est déjà un chemin de bonheur, on le retrouve par ce genre littéraire bien connu de la Bible qui utilise ce qu'on appelle des "macarismes": " Heureux...", "Bienheureux..." Dieu s'adrese à tous les hommes qui désirent le bonheur et qui veulent mettre en pratique l'enseignement du Christ.  N'oublions pas que le bonheur selon Dieu ne s'éclaire que réellement dans la figure du Christ. C'est un des grands rappels du Concile Vatican II:  Le mystère de l'homme ne s'éclaire vraiment que dans le mystère du Verbe incarné ( dans Gaudium et Spes).
Avec le Christ, le Bon Pasteur qui nous guide, nous accédons à l'intimité de la vie trinitaire. Ce chemin vers Dieu-Trinité se concrétise dans le Sermon sur la Montagne en particulier dans le discours des Béatitudes: Dieu dit comment parvenir à Lui...

Ce sermon est une véritable introduction à la vie morale. Il est dit comment conformé notre agir à la volonté de Dieu et ainsi entrer en sa relation d'Amour c'est-à-dire en son sein même! Les Béatitudes c'est tout à la fois la promesse d'un bonheur, du bonheur et la description du chemin (un chemin de perfection) pour y parvenir. C'est donc un texte incontournable car il nous redit que Dieu a créé l'homme pour être heureux, qu'Il désire que l'homme soit heureux et lui indique comment y parvenir.
C'est un chemin à la fois moral et spirituel. Le Carême, c'est approfondir notre vie spirituelle,  peut-être en revenant à l'essentiel par le jeûne et l'aumône, pour que notre agir quotidien en soit réellement transformé.
Ce bonheur promis par Dieu dans les béatitudes est  un bonheur à venir bien entendu mais qui pourtant commence dès à présent dans la mesure où nous avons à accueilir le don de Dieu plus que de nous énerver sur le résultat de nos efforts... La vie morale c'est déjà et surement avant tout une réponse à une grâce, à un don. On ne peut compter sur ses simples forces... Notre volonté personnelle doit s'articuler avec la grâce de Dieu en sachant que jamais nos simples efforts qui sont indispensables ne pourront égaler la miséricorde et la grâce du Père. Ce texte du Sermon sur la Montagne au coeur de l'Evangile de Jésus-Christ selon St Matthieu est le sommet de la vie spirituelle. 

Matthieu a écrit ce texte non pas pour les exégètes, les théologiens mais pour tous les hommes appelés à se convertir, pour tous les fidèles.  Il enseigne les voies qui conduisent au Royaume, à la béatitude promise par Dieu. Tout cela ne s'éclairera pleinement que dans la Passion et la Résurrrection du Christ... mais avant d'y parvenir suivons le Christ sur le chemin du sermon sur la Montagne.

SaintPierre.png

 





Partager cet article

Repost 0
Published by Jacquotte - dans Ethique
commenter cet article

commentaires