Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 13:39

N.pngous avons déjà publié il y a deux ans une note sur la petite Thérèse et sa doctrine de la petite voie. Aujourd'hui, 1er octobre, revenons un peu sur cette grande sainte qui aura marqué toute la spiritualité du XX et XXIeme siècle. Pour cela nous nous intéresserons à l'audience du 6 avril 2011 de Benoît XVI.

Jean Paul II qui la déclare "docteur de l'Eglise" en 1997, la caractérise comme "experte en scientia amoris". Et en effet ce que prêche la patronne des missions à travers la voie de l'abandon et de la miséricorde c'est bien l'Amour de Dieu: "Mais quel est cet Amour qui a rempli toute la vie de Thérèse, de son enfance à sa mort? Chers amis, cet Amour possède un Visage, il possède un Nom, c’est Jésus! La sainte parle continuellement de Jésus."

 

Toute la vie de Thérèse, humble et cachée, sera centrée sur le Christ. Son nom même de religieuse, "sainte Thérèse de l'Enfant Jésus et de la sainte Face" renvoie aux deux grands mystères de la vie du Christ qui rythment notre année liturgique: les mystères de l'Incarnation ( Noël) et celui de la Rédemption ( Pâques). Cet amour, sainte Thérèse l'exprime à travers son acte d'offrance à l'amour miséricorideux de Dieu qu'elle rédige en la fête de la Saint Trinité de l'année 1895. Elle le portera  sur elle tous les jours. En voici quelques extraits:

 

"Ô mon Dieu, Trinité Bienheureuse, je désire vous aimer et vous faire aimer, travailler à la glorification de la sainte Eglise,

en sauvant les âmes qui sont sur la terre et en délivrant celles qui souffrent dans le Purgatoire.

Je désire accomplir parfaitement votre volonté et arriver au degré de gloire que vous m'avez préparé dans votre royaume; en un mot, je désire être sainte, mais je sens mon impuissance, et je vous demande, ô mon Dieu, d'être vous-même ma sainteté.

Puisque vous m'avez aimée jusqu'à me donner votre Fils Unique pour être mon Sauveur et mon Epoux, les trésors infinis de ses mérites sont à moi; je vous les offre avec bonheur, vous suppliant de ne me regarder qu'à travers la Face de Jésus et dans son Coeur brûlant d'amour.

(...) Je sens en mon coeur des désirs immenses, et c'est avec confiance que je vous demande de venir prendre possession de mon âme.Ah! je ne puis recevoir la sainte communion aussi souvent que je le désire; mais Seigneur, n'êtes-vous pas Tout-Puissant? Restez en moi comme au Tabernacle, ne vous éloignez jamais de votre petite hostie.

(...) Au soir de cette vie, je paraîtrai devant vous les mains vides, car je ne vous demande pas, Seigneur, de compter mes oeuvres... (...) Je veux donc me revêtir de votre propre justice, et recevoir de votre amour  la possession éternelle de vous-même.

Je ne veux pas d'autre trône et d'autre couronne que vous, ô mon Bien aimé.

(...) Afin de vivre dans un acte de parfait amour, je m'offre comme victime d'holocauste à votre amour misércordieux, vous suppliant de me consumer sans cesse, laissant déborder en mon âme les flots de tendresse infinie qui sont renfermés en vous, et qu'ainsi je devienne martyre de votre amour, ô mon Dieu! (...)

Je veux, ô mon Bien-Aimé, à chaque battement de mon coeur, vous renouveler cette offrande un nombr einfii de fois, jusqu'à ce que je puisse (...) vous redire mon amour dans un face à face éternel!"

 

Dans cette prière, on découvre un âme assoiffée de Dieu qui veut chaque jour aimer totalement le Christ, son Bien-Aimé. Cet Amour l'ouvre sur les autres et sur l'Eglise. Ce n'est pas une fusion de deux coeurs aimants. Cet amour se nourrit de l'Eucharistie, véritable pain de vie. Sainte Thérèse a aussi une conscience aigue  de la grâce de Dieu, c'est Dieu qui donne la sainteté. Elle s'abandonne totalement à la volonté et à la Providence divines. Elle se contente d'aimer: son carmel, sa famille, ses soeurs religieuses, de vivre et d'aimer Dieu malgré les souffrances physiques.

 

Quelles sont les deux sources de son Amour pour Dieu, la Bible-Parole de Dieu et l'Eucharstie. Ce sont là encore les piliers de notre vie chrétienne: "Un guide pour tous, surtout pour ceux qui, dans le Peuple de Dieu, accomplissent le ministère de théologiens. Avec l’humilité et la charité, la foi et l’espérance, Thérèse entre continuellement dans le cœur de la Sainte Ecriture qui renferme le Mystère du Christ. Et cette lecture de la Bible, nourrie par la science de l’amour, ne s’oppose pas à la science académique. La science des saints, en effet, dont elle parle elle-même dans la dernière page de l’Histoire d’une âme, est la science la plus élevée. (...)

Inséparable de l’Evangile, l’Eucharistie est pour Thérèse le Sacrement de l’amour divin qui s’abaisse à l’extrême pour s’élever jusqu’à Lui. Dans sa dernière Lettre, sur une image qui représente l’Enfant Jésus dans l’Hostie consacrée, la sainte écrit ces simples mots: «Je ne puis craindre un Dieu qui s’est fait pour moi si petit! (...) Je l’aime car Il n’est qu’Amour et Miséricorde!» (LT 266)."

 

Si les écrits de thérèse ne sont peut être pas toujours accessibles, nous pouvons sans difficulté nous mettre à son école. Ecole de la simplicité, de la confiance, de l'humilté et de l'Amour. Elle a compris du fond de son Carmel l'essence même de la vie chrétienne: «Confiance et Amour» sont donc le point final du récit de sa vie, deux mots qui comme des phares ont éclairé tout son chemin de sainteté, pour pouvoir guider les autres sur sa propre «petite voie de confiance et d’amour», de l’enfance spirituelle (cf. Ms C, 2v-3r; LT 226). Confiance comme celle de l’enfant qui s’abandonne entre les mains de Dieu, inséparable de l’engagement fort, radical du véritable amour, qui est un don total de soi, pour toujours, comme le dit la sainte en contemplant Marie: «Aimer c’est tout donner, et se donner soi-même» (Pourquoi je t’aime, ô Marie, PN 54/22). Ainsi Thérèse nous indique à tous que la vie chrétienne consiste à vivre pleinement la grâce du Baptême dans le don total de soi à l’Amour du Père, pour vivre comme le Christ, dans le feu de l’Esprit Saint, Son propre amour pour tous les autres."

 

SaintJeanBaptiste.png

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacquotte - dans Catéchisme
commenter cet article

commentaires