Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mars 2010 5 05 /03 /mars /2010 18:50

V.pngoyant les foules, il monta dans la montagne, et quand il se fut assis, ses disciples s'avancèrent vers lui. Et, ouvrant la bouche, il les enseignait en disant...

Jésus nous l'avons vu hier gravit la montagne comme Moïse sur le Mont Sinaï. Les béatitudes font face au décalogue. C'est sur la montagne que Jésus va nous révéler le coeur de la loi nouvelle qui accomplit la première. D'une montagne à l'autre écriront certains...

Les pères notent que Jésus comme beaucoup de fois, se place à l'écart, recherche une sorte de solitude, il s'élève au-dessus de notre tumulte quotidienne non pour la nier mais pour mieux la comprendre, la saisir. C'est le recul nécessaire à avoir face à notre agir! Ce n'est pas une fuite mais "la pause" dans le discernement. Monter, c'est aussi implicitement dire que l'on va traiter des choses divines: volonté divine, justice divine...

Lorsque les foules viennent à Lui, le Christ se retire avec elles dans les plaines, les montagnes, le désert. Il prêche rarement pour ne pas dire jamais sur les places publiques. La contemplation de la vérité et des choses saintes et éternelles, pour paraphraser St Jean Chrysostome,  ne se fait pas dans le bruit du monde mais dans le silence. Prenons-nous réellement le temps de nous "retirer" au moins dix minutes par jour? Et dans ce cas, est-ce que les téléphones sont débranchés? La musique et la télévision éteintes?

 

 

Ecoutons à présent Saint Léon le Grand dans un des ses Sermons ( Sources Chrétiennes, n°200):

 "(...)le Seigneur s'écarta des foules qui l'entouraient et gagna la retraite d'une montagne voisine, y appelant ses Apôtres afin de les instruire de plus sublimes leçons du haut de ce siège mystique; par le caractère même du lieu et de l'action, il signifiait qu'il était celui-là qui, autrefois, avait daigné favoriser Moïse de ses entretiens; alors, il est vrai, c'était dans l'appareil d'une terrible justice, à présent c'était sous l'apparence d'une mansuétude plus sacrée afin que s'accomplit ce qui avait été promis par la bouche du prophète Jérémie: «  Voici venir des jours, dit le Seigneur, où je statuerai pour la maison d'Israël... Après ces jours-là, dit le Seigneur, je mettrai mes lois dans leur pensée et je les écrirai dans leur coeur. » ( Jr 31, 31.33). Celui donc qui avait parlé à Moïse parla aussi aux Apôtres et, dans le coeur des disciples, le Verbe écrivait d'une main rapide ( Ps 44, 2) les commandements de la nouvelle Alliance; non plus comme autrefois au milieu d'épaisses nuées ni dans la frayeur du tonnerre et des éclairs qui écartaient de tout accès à la montagne un peuple terrifié, mais dans une conversation paisible et publique qu'entendaient tous ceux qui l'entouraient; ainsi la douceur de la grâce supprimait la dureté de la loi et l'esprit d'adoption abolissait la crainte propre à l'esclave. " 

 

Chromace d'Aquilée verra aussi dans cette montagne une figure de l'Eglise. Eglise du Christ dont la vie se trouve dans les hauteurs. Son sommet est la foi...et cette montagne ne peut se gravir seulement avec nos forces mais "par la foi de l'âme intérieure. Demeurons donc toujours sur cette montagne par l'élévation de notre foi, par une conduite selon l'esprit, pour mériter de recevoir du Seigneur les bénédictions de l'évangile, dans lesquelles il est dit: «  Bienheureux, vous les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à vous"


Voilà que Jésus s'est installé, il va parler, il ouvre la bouche... Saint Jean Chrysostome estime que si l'évangéliste nous précise ce détail c'est pour signifier que Jésus peut nous enseigner autrement. Et, en effet, parfois il enseigne uniquement par ses actions et parfois par son simple silence. Là encore, si nous voulons imiter le Christ cela signifie que selon les circonstances nous ne devons pas témoigner de la même manière. Parfois, il serait plus sage de se taire... le plus souvent, il nous faut seulement agir, poser des actions bonnes, adopter une certaine attitude plus efficace qu'un enseignement doctrinal par ailleurs nécessaire. Le simple exemple de notre vie dans les petites choses du quotidien? Encore une question, encore une piste pour notre Carême mais aussi pour toute notre existence.

L'ascension sera celle des vertus, elle n'est pas aisée... impossible par nos simples efforts mais nos efforts et l'accueil en nous de la grâce feront que nous pourrons gagner les sommets. Evitons le pélagianisme ou le quiétisme, ce n'est pas pour rien que ce sont des hérésies! 

 

"Si donc, toi aussi, tu veux recevoir du Seigneur les bénédictions célestes, gravis la montagne, c'est-à-dire marche vers la vie d'en haut, et tu recevras en toute justice et raison la bénédiction que tu désires" (Chromace d'Aquilée)

 




SaintPierre.png

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacquotte - dans Ethique
commenter cet article

commentaires