Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 septembre 2012 2 11 /09 /septembre /2012 19:08

 

C.png'est avec un plaisir certain que je me suis plongée à nouveau dans le Pasteur d'Hermas publié dans la Collection "Sources chrétiennes".

Qui est ce fameux Hermas? En réalité, on connait peu de choses de lui. Il aura vécu au IIeme siècle après Jésus-Christ et on le suppose frère de Pie, le 10ème pape. Les éléments autobiograhiques relevés dans le livre semblent erronés, contradictoires et ne nous permettent pas réellement de connaître quelque chose de sa vie. Bref, notre Hermas est une sorte de prophète chargé de transmettre aux hommes le message qui lui est révélé au cours de différentes visions et de son dialogue avec le Pasteur qui est en fait l'ange de la Pénitence. Ecrit dans le style apocalyptique l'ouvrage peut être divisé en trois parties: 5 visions (la 5ème porte même le nom de révélation c'est-à-dire d'"apocalypse), 12 préceptes et 10 similitudes c'est-à-dire des paraboles. Hermas est le messager de la pénitence, lui-même pénitent. Tout le livre de fait s'articule autour de ce thème de la Pénitence. N'oublions pas en effet que dans les premiers temps de l'Eglise, seul le baptême lavait de tous les péchés et que les chrétiens étaient sensés mener une vie parfaite après avoir reçu le sacrement. Qui pouvait dès lors être sauvé? La question est celle de la Pénitence post-baptismale. Hermas plaide pour une pénitence extraordinaire (certains l'appellent le "jubilé") en s'appuyant sur la grande miséricorde de Dieu. Autour de ce thème s'articulent d'autres éléments moraux et théologiques intéressants: une christologie peu orthodoxe, l'habitation des deux Esprits en l'homme, l'Eglise, le discernement des esprits , le rôle et l'importance des oeuvres...

D'un point de vue moral, nous nous intéresserons surtout aujourd'hui aux 12 préceptes où notre auteur parle des vices, des vertus (on retrouve en effet un catalogue des vices et des vertus) et du discernement des esprits. Dieu donne aux chrétiens un esprit qui habite en eux. Celui-ci a besoin d'espace et peut être étouffé, chassé par l'esprit des vices: "Si tu est patient, l'Esprit Saint qui habite en toi sera pur de n'être pas obscurci par un autre esprit mauvais. Trouvant un large espace libre, il sera content, il se réjouira avec le vase qu'il habite et servira Dieu avec grande allégresse, puiqu'il aura de l'aisance."

Hermas a une représentation très matérielle de l'Esprit Saint qui peut être même souillé par les vices. Chaque vice est associé à mauvais esprit qu'Hermas nous décrit avec précision. Par exemple, l'esprit de médisance est agité, jamais en paix et la colère est "sotte, légère, stupide "Il reprend aussi le thème plus classique des deux voies, déjà présent par exemple dans la Didaché et dans le monde grec. L'homme doit choisir entre deux voies, celle du bien (le juste) et celle du mal (l'injuste). Mais si chez Hésiode, la voie du bien est tortueuse et difficile, l'optimisme d'Hermas fait de la voie du mal au contraire une voie "épineuse, rocailleuse, tortueuse, pleine d'obstacles " Comment choisir, trouver le bien? Hermas apprend alors que deux angeshabitent en l'homme. Là encore comment les distinguer? Quels sont les critères de discernement?La réponse est limpide:" "Comment donc, Seigneur, dis-je, distinguerai-je leur action, si les deux anges habitent en moi?"

"L'ange de justice est délicat, modeste, doux, calme. Quand c'est lui qui monte à ton coeur, d'emblée, il te parle de justice, de chasteté, de sainteté, de tempérance, de tout acte juste, de toute vertu noble." L'ange du mal lui est "colérique, amer, insensé, et ses oeuvres mauvaises corrompent les serviteurs de Dieu. Quand donc il monte à ton coeur, connais-le d'après ses oeuvres." En effet, tout comme le vrai et le faux prophète, il faudra discerner d'après les oeuvres, or les oeuvres de l'esprit mauvais sont: "colère,aigreur, de même les désir d'activités dispersées, les folles dépenses en festins nombreux, en boissons enivrantes, en orgies incessantes, en raffinements variés et superflus, la passion des femmes, de la grande richesse, l'orgueil exagéré, la jactance et tout ce qui y ressemble: si cela te monte au coeur, sache que l'ange du mal est en toi." Il donne ainsi une liste des oeuvres, vices à éviter et indique les oeuvres et les vertus à produire. Il est bon de noter que la pratique du bien, la foi, le service de Dieu procure la joie, véritable critère de la présence Dieu. C'est un fruit de l'esprit en Galates, ne l'oublions pas!

Hermas analyse ainsi, de manière très pertinente, le mécanisme des vices: comment ils s'infiltrent en l'homme, comment ils progressent, comment tel vice entraîne tel autre... Par exemple, la tristesse est la soeur du doute et de la colère. Il dresse ainsi toute une généalogie des vices qui s'engendrent les uns les autres. Hermas montre que pour les combattre, il faut s'appuyer sur la foi, comprise comme la confiance en Dieu, et que le diable n'a aucun pouvoir. L'homme s'il s'appuie sur Dieu, s'en remet entièrement à Lui, garde ses préceptes (commandements) sera sauvé, marchera dans la voie de la justice et possédera la vie. C'est un peu le leitmotiv du livre qui revient scandé les différentes sections: "Ecoutez-moi donc et craignez celui qui peut tout sauver et perdre et observez ses commandements et vous vivrez pour Dieu."

SaintThomasdAquin.png

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacquotte - dans Lectures
commenter cet article

commentaires