Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juillet 2010 5 23 /07 /juillet /2010 11:35

P.pngour répondre très rapidement à une question que l'on me pose souvent. Cette question surgit lorsque l'on parle du "je confesse à Dieu". Si vous vous souvenez bien, on dit à un moment donné: " je reconnais devant mes frères que j'ai péché, en pensée, en paroles, en action et en omission..."

Lorsque je demande que l'on m'explique cette formule " en action et en omission"... On me répond invariablement ce sont les péchés que j'ai "oublié" et que j'ai commis mais dont je ne me suis pas rendu compte. En gros, je fais le mal mais je ne le sais pas ou je fais tellement de choses mauvaises que je ne peux me souvenir de tout mais Dieu lui sait alors je m'en confesse.

Erreur, erreur...

 

Rappelons d'abord ce qu'est un péché. Le Catéchisme de l'Eglise Catholique (CEC) le définit ainsi à l'article 1849: "Le péché est une faute contre la raison, la vérité, la conscience droite ; il est un manquement à l’amour véritable, envers Dieu et envers le prochain, à cause d’un attachement pervers à certains biens. Il blesse la nature de l’homme et porte atteinte à la solidarité humaine. Il a été défini comme " une parole, un acte ou un désir contraires à la loi éternelle " Notez aussi rapidement que ce n'est pas l'attachement aux biens qui est condamné, ce qui n'aurait aucun sens là encore, mais "un attachement pervers". Terme qu'il nous faudrait préciser mais qui rejoint le désir désordonné.

Puis les articles qui suivent montrent que la diversité des péchés est grande et qu'on  peut les distinguer de différentes manières.

D'abord selon " leur objet, comme pour tout acte humain, ou selon les vertus auxquelles ils s’opposent, par excès ou par défaut, ou selon les commandements qu’ils contrarient. "

On peut aussi distinguer les péchés selon qu'ils concernent Dieu, le prochain ou soi-même.

On peut encore distinguer les péchés charnels et les péchés spirituels.

Enfin, on peut distinguer les péchés en pensée, en paroles, en action et en omission.

 

La formule du Confiteor nous renvoie donc à une manière de distinguer les péchés. Cette distinction ne renvoie pas à la question de la gravité du péché qui elle permet de dire s'il s'agit d'un péché véniel ou d'un péché mortel. Et j'ajouterai le péché contre l'Esprit bien qu'il ne renvoie pas directement à la gravité.

 

Le péché contrairement à l'acte mauvais implique une certaine conscience de l'acte mauvais. Par exemple, un enfant de trois ans qui vole commet un acte mauvais car le vol par son "objet" est un un mal mais il ne commet pas un péché car il n'a pas conscience de faire quelque chose de mal surtout si on ne lui a pas appris que cela était mal. L'éveil de la conscience, c'est-à-dire de la connaissance du bien et du mal se fait petit à petit. L'éducation de la conscience est quelque chose de très important au sein de la famille,de l'école et de la catéchèse pour cette raison

Comment ensuite demander pardon pour quelque chose dont je ne me souviens plus? cela n'a aucun sens et surement peu de valeur. Le péché est une résultante d'une action libre et volontaire...

 

Quelle est alors cette distion "en action et en omission". Et bien, le péché en action, c'est commettre le mal: voler, mentir, médire, calomnier, égorger quelqu'un...

L'omission? Et bien, dans tel cas, je n'ai pas fais le bien, je n'ai pas posé un acte bon alors que j'aurai pu et que je le savais: pour le service non rendu, pour la parole de consolation non donnée... Cela implique que j'avais la posssiblilté d'intervenir, que j'avais le devoir moral d'intervenir et que je n'ai volontairement pas agi (Cf. Bruguès, Dictionnaire de morale).

Notez en effet que toute action bonne ne s'impose pas d'emblée et que j'ai pu jugé bon de ne pas poser tel acte bon pour ne pas interférer sur une conséquence ou un autre acte jugé plus important.

Ce péché d'omission est complexe... Pour mieux saisir ce type de péché, vous pouvez vous appuyer sur la parole évangélique en saint Matthieu: " j'étais malade et tu ne m'as pas visité, j'étais pauvre et tu ne m'as pas aidé, j'étais nu et tu ne m'as pas vêtu- ce que vous n'avez pas fait à l'un de ces plus petites de mes frères, à moi non plus vous ne l'avez pas fait."

 

SaintPierre.png

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacquotte - dans Ethique
commenter cet article

commentaires

Laurence 28/07/2010 19:24


"Notez en effet que toute action bonne de s'impose pas d'emblée et que j'ai pu jugé bon de ne pas poser tel acte bon pour ne pas interférer sur une conséquence ou un autre acte jugé plus
importante.

Ce péché d'omission est complexe car il n'est pas à proprement parlé une faute."

Tout est là... Voilà ce qui rend ce péché difficile à discerner... D'où la difficulté, pour beaucoup, sans doute, à avoir un idée juste de ce qu'il est.